Projet H2V Portes du Tarn

Gigafactory d’hydrogène renouvelable en Occitanie

Depuis 2016, H2V relève le défi de produire de l’hydrogène renouvelable pour remplacer l’hydrogène gris, décarboner l’industrie et la mobilité lourde, principaux émetteurs de CO2.

H2V fait le choix de produire massivement pour optimiser les coûts de production et de développer un réseau de stations-service permettant d’avitailler l’ensemble du territoire.

H2V investit et développe aujourd’hui pour répondre aux besoins énergétiques de demain.

Le projet H2V Portes du Tarn est situé sur la commune de Saint- Sulpice la Pointe, au sein de de la Communauté de communes Tarn Agout, contigüe à la métropole toulousaine.

  • 1 unité de production de 100 MW
  • 14 000 T par an d’hydrogène renouvelable
    produit par électrolyse de l’eau
  • Mise en service en 2028
  • Création d’environ 40 emplois directs et 30 indirects
  • Investissement d’environ 160 millions d’euros
  • 140 000 tonnes de CO2 évitées chaque année,
    soit les émissions de 160 000 voitures

Un projet au service de la mobilité durable

Le projet H2V Portes du Tarn se situe au cœur d’un axe stratégique de mobilité, au carrefour de 2 corridors de transport européen Ten-T corridors : l’axe Nord-Sud Paris/Bilbao et l’axe Est-Ouest T oulouse/Bordeaux.
Il est également proche de l’aéroport de Toulouse Blagnac, 5ème aéroport français en nombre de passagers en 2019. L’hydrogène renouvelable produit approvisionnera la mobilité lourde (camions, trains, autocars, BOM, …) et permettra l’élaboration de carburants de synthèse.
Engagée depuis deux décennies en faveur de la transition énergétique, H2V s’engage à valoriser ses coproduits, la chaleur fatale (entre 40 et 50°C) et l’oxygène, ainsi qu’à récupérer et intégrer dans le process les eaux pluviales de toitures.