Projet H2V Warndt - Naborien

Unité de production massive d’hydrogène renouvelable dans le Grand Est

Depuis 2016, H2V relève le défi de produire de l’hydrogène renouvelable pour remplacer l’hydrogène gris, décarboner l’industrie et la mobilité lourde, principaux émetteurs de CO2.

H2V fait le choix de produire massivement pour optimiser les coûts de production et de développer un réseau de stations-service permettant d’avitailler l’ensemble du territoire.

H2V investit et développe aujourd’hui pour répondre aux besoins énergétiques de demain.

Mené en partenariat avec GazelEnergie, le projet H2V WN est situé sur le site de la Centrale Emile Huchet, à proximité de Saint Avold dans la région Grand Est. 

  • 4 unités de production de 100 MW (= 400 MW
  • 56 000 T par an d’hydrogène renouvelable 
  • Par électrolyse de l’eau
  • Mise en service en 2026
  • Création d’environ 130 emplois directs et 200 emplois indirects. 
  • Investissement entre 400 et  450 millions d’euros
H2V Hydrogene Energie Renouvelable Projet Warndt Naborien

H2V Warndt Naborien : un projet sur-mesure

Avec ses partenaires allemands et luxembourgeois, H2V a initié le GEIE Grande Region Hydrogen qui vise à accélérer la création d’un écosystème territorial hydrogène et porte plus de 600 M€ d’investissements pour produire jusqu’à 61 000 T/an d’hydrogène.

L’hydrogène produit sera transporté via une canalisation dédiée (mosaHYc) et approvisionnera l’industrie et les transports en France, en Allemagne ainsi qu’au Luxembourg (voir schéma).

Le projet s’intègre dans la création d’une filière hydrogène locale soutenue par un contrat de territoire. 

 

Le projet H2V WN se situe sur un axe stratégique de mobilité, au carrefour de 2 corridors de transport européen (Ten-T corridors). Il est également proche de l’une des 4 voies navigables de France. De nombreuses industries sont implantées à proximité. L’hydrogène renouvelable produit approvisionnera la mobilité lourde et l’industrie locale ou transfrontalière